Appel à contribution: Armed Forces in Times of Decolonisation (1940-1974), 5–7 février 2014.

Depuis deux décennies, les problématiques qui orientent l’écriture de l’histoire militaire tendent à se renouveler en s’inspirant des questionnements et objets propres à l’histoire sociale et économique, à l’histoire culturelle ou à l’histoire politique. Faisant suite à un atelier organisé en novembre 2012, ce colloque a pour ambition de contribuer à ce mouvement historiographique en réunissant les recherches les plus novatrices actuellement consacrées au fait militaire en situations de décolonisation.

De la Seconde Guerre mondiale à la fin des guerres coloniales portugaises, les forces armées des nations européennes (anglaises, belges, françaises, néerlandaises et portugaises), sont confrontées à de nouvelles expériences de la guerre et de la politique.

L’objectif de ce colloque est de mieux comprendre comment les décolonisations ont pu transformer les institutions, les idées et les pratiques de ces armées pendant et après les guerres d’indépendance. Dans cette perspective, l’approche comparative permettra de sortir du contexte socio-historique propre à chaque situation coloniale. Nous saisirons mieux les similitudes et différences de ces expériences et transformations, et ainsi l’influence globale de ces événements sur le fait militaire européen.

Les contributions à ce colloque pourront couvrir l’ensemble des thèmes qui intéressent potentiellement le fait militaire. Comment l’évolution des sociétés européennes et coloniales, la modernisation technique, les transformations de mœurs et de représentations affectent-elles les armées européennes ? Prises dans les conflits et les guerres d’indépendance, à quels changements sociaux ou culturels les institutions militaires sont-elles confrontées ? Quelles sont leurs formes et comment y font-elles face ? Dans ces contextes, quelles relations entretiennent-elles avec le champ politique avant, pendant et à l’issue des conflits ? Et avec les sociétés civiles, en métropole comme dans les colonies ? Quelles expériences du combat et de la politique émergent de ces guerres non-conventionnelles ? Comment se partagent-elles et circulent-telles d’un conflit à l’autre, d’une armée à l’autre ?

À titre d’exemple, les panels de l’atelier de novembre 2012 traitaient de la production des savoirs et informations militaires, la situation de l’armée entre métropoles et colonies, l’emploi des troupes supplétives indigènes durant ces conflits de décolonisation, les pratiques contre-insurrectionnelles pendant la guerre d’indépendance algérienne, lʼexpérience des colonisés au sein des armées coloniales.
Ce colloque est organisé par le groupe de recherche « Histoire sociale et culturelle de l’armée française pendant la décolonisation » de l’Institut historique allemand (IHA), ainsi que par le réseau européen »Armed Forces in the Times of Decolonisation« (Paris 1-Panthéon-Sorbonne, Raphaëlle Branche), l’université de Birmingham (Peter Gray), l’université de Sienne (Nicola Labanca) et l’IHA (Steffen Prauser). Il s’adresse aux chercheurs et doctorants travaillant sur les forces armées européennes pendant la décolonisation.

Nous attendons des travaux axés sur une histoire sociale et culturelle du militaire et du politique en situation coloniale. Nous espérons pouvoir articuler, dans ce colloque, des communications permettant de penser les jeux d’échelles, de l’analyse globale à la monographie locale. Nous serons très sensibles aux approches comparatives entre aires géographiques ou entre périodes chronologique. Nous serons particulièrement attentif aux travaux des jeunes chercheurs et doctorants.

Comité scientifique:

Raphaëlle Branche (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Olivier Dard (Université de Lorraine)
Nicola Labanca (Università di Siena)
Peter Gray (Birmingham University)
Frédéric Guelton (Revue historique des armées)
Luis Rodigues (ISTCE Lisboa)
Steffen Prauser (Institut historique allemand Paris)

Les frais de séjour et une partie des frais de déplacement seront remboursés (jusqu’à 150 €/France ; jusqu’à 250 €/vol Europe ; jusqu’à 900 €/vol long courrier).

Les candidatures devront être adressées au plus tard le 15 octobre 2013 à dleroux@dhi-paris.fr.

Les candidats sont priés de nous faire parvenir leur CV scientifique et une courte description de leur contribution d’environ 500 mots en anglais.

Le colloque aura lieu à l’Institut historique allemand, du 5 au 7 février 2014. La langue de travail sera l’anglais.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *