Call for Papers: Armed Forces in Times of Decolonisation (1940-1974), 5–7 February 2014

Over the last twenty years, military history has increasingly focused on social and economic, cultural or political aspects of warfare. Following a workshop in November 2012, this conference aims to contribute to this historiographical trend by combining the most innovative research currently devoted to military history and decolonisation.

From the Second World War to the end of the Portuguese colonial wars, the European armed forces (British, Belgian, French, Dutch, Spanish and Portuguese) were confronted with new experiences of war and politics.

 

The objective of this conference is to better understand how decolonisation could transform the institutions, ideas and practices of the armed forces during and after these wars of independence. From this perspective, a comparative approach allows to better understand the socio-historical context of each colonial situation and enables us to perceive and highlight similarities and differences between these experiences and transformations and, therefore, acquire a clearer picture of the overall impact of these events on the European military.

 

Contributions to this Conference will address a wide range of issues. How do the evolution of European and colonial societies, technical modernisation, changes in customs and representations affect European armies? What social and cultural changes do military institutions face during times of conflict and wars of independence? What were the forms of these changes and how were the challenges that these changes brought about faced? In this context, what relationships do the armies maintain with the political arena before, during and after the conflict? And what are their relations with their civil society, both in their homeland and in the colonies? What experiences of combat and politics emerge from these unconventional wars? How do the different national armies learn from preceding wars and how did ideas and knowledge circulate between the different Western armies?

 

For example, the panel workshop in November 2012 dealt with the production of knowledge and military information, the status of the army in the homeland and colonies, the use of indigenous troops during the conflict of decolonisation, anti-insurgency practices during the Algerian war of independence and the experience of the colonised in the colonial armies.

 

This conference is organised by the research group »Social and cultural history of the French army during the decolonisation« at the German Historical Institute Paris (DHIP) and the European network »Armed Forces in the Times of Decolonisation« (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Raphäelle Branche), University of Birmingham (Peter Gray), the University of Siena (Nicola Labanca) and German Historical Institute Paris (Steffen Prauser). It is intended for researchers and graduate students working on European armed forces during times of decolonisation.

 

We expect works focused on social and cultural history of military and politics in colonial spaces. In this conference, we hope for contributions allowing us to think long a sliding scale from local monographies to global analysis. Preference will be given to comparative approaches between geographical areas or between time periods. We will pay particular attention to the work of young researchers and PhD students.

 

Scientific Committee :

Raphaëlle Branche (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Olivier Dard (Université de Lorraine)

Nicola Labanca (Università di Siena)

Peter Gray (Birmingham University)

Frédéric Guelton (Revue historique des armées)

Luis Rodigues (ISTCE Lisboa)

Steffen Prauser (Institut historique allemand Paris)

 

Hotel and a contribution to your travel expenses will be covered (up to 150 €/France; up to 250 €/flight Europe; up to 900€/flight overseas).

 

The deadline for applications is 15 October 2013.

 

Please send your CV and a short description (max. 500 words, in English) of your contribution to mailto: dleroux@dhi-paris.fr.

The conference will be held at the German Historical Institute in Paris, on 5–7 February 2014. The working language will be English.

Appel à contribution: Armed Forces in Times of Decolonisation (1940-1974), 5–7 février 2014.

Depuis deux décennies, les problématiques qui orientent l’écriture de l’histoire militaire tendent à se renouveler en s’inspirant des questionnements et objets propres à l’histoire sociale et économique, à l’histoire culturelle ou à l’histoire politique. Faisant suite à un atelier organisé en novembre 2012, ce colloque a pour ambition de contribuer à ce mouvement historiographique en réunissant les recherches les plus novatrices actuellement consacrées au fait militaire en situations de décolonisation.

De la Seconde Guerre mondiale à la fin des guerres coloniales portugaises, les forces armées des nations européennes (anglaises, belges, françaises, néerlandaises et portugaises), sont confrontées à de nouvelles expériences de la guerre et de la politique.

L’objectif de ce colloque est de mieux comprendre comment les décolonisations ont pu transformer les institutions, les idées et les pratiques de ces armées pendant et après les guerres d’indépendance. Dans cette perspective, l’approche comparative permettra de sortir du contexte socio-historique propre à chaque situation coloniale. Nous saisirons mieux les similitudes et différences de ces expériences et transformations, et ainsi l’influence globale de ces événements sur le fait militaire européen.

Les contributions à ce colloque pourront couvrir l’ensemble des thèmes qui intéressent potentiellement le fait militaire. Comment l’évolution des sociétés européennes et coloniales, la modernisation technique, les transformations de mœurs et de représentations affectent-elles les armées européennes ? Prises dans les conflits et les guerres d’indépendance, à quels changements sociaux ou culturels les institutions militaires sont-elles confrontées ? Quelles sont leurs formes et comment y font-elles face ? Dans ces contextes, quelles relations entretiennent-elles avec le champ politique avant, pendant et à l’issue des conflits ? Et avec les sociétés civiles, en métropole comme dans les colonies ? Quelles expériences du combat et de la politique émergent de ces guerres non-conventionnelles ? Comment se partagent-elles et circulent-telles d’un conflit à l’autre, d’une armée à l’autre ?

À titre d’exemple, les panels de l’atelier de novembre 2012 traitaient de la production des savoirs et informations militaires, la situation de l’armée entre métropoles et colonies, l’emploi des troupes supplétives indigènes durant ces conflits de décolonisation, les pratiques contre-insurrectionnelles pendant la guerre d’indépendance algérienne, lʼexpérience des colonisés au sein des armées coloniales.
Ce colloque est organisé par le groupe de recherche « Histoire sociale et culturelle de l’armée française pendant la décolonisation » de l’Institut historique allemand (IHA), ainsi que par le réseau européen »Armed Forces in the Times of Decolonisation« (Paris 1-Panthéon-Sorbonne, Raphaëlle Branche), l’université de Birmingham (Peter Gray), l’université de Sienne (Nicola Labanca) et l’IHA (Steffen Prauser). Il s’adresse aux chercheurs et doctorants travaillant sur les forces armées européennes pendant la décolonisation.

Nous attendons des travaux axés sur une histoire sociale et culturelle du militaire et du politique en situation coloniale. Nous espérons pouvoir articuler, dans ce colloque, des communications permettant de penser les jeux d’échelles, de l’analyse globale à la monographie locale. Nous serons très sensibles aux approches comparatives entre aires géographiques ou entre périodes chronologique. Nous serons particulièrement attentif aux travaux des jeunes chercheurs et doctorants.

Comité scientifique:

Raphaëlle Branche (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Olivier Dard (Université de Lorraine)
Nicola Labanca (Università di Siena)
Peter Gray (Birmingham University)
Frédéric Guelton (Revue historique des armées)
Luis Rodigues (ISTCE Lisboa)
Steffen Prauser (Institut historique allemand Paris)

Les frais de séjour et une partie des frais de déplacement seront remboursés (jusqu’à 150 €/France ; jusqu’à 250 €/vol Europe ; jusqu’à 900 €/vol long courrier).

Les candidatures devront être adressées au plus tard le 15 octobre 2013 à dleroux@dhi-paris.fr.

Les candidats sont priés de nous faire parvenir leur CV scientifique et une courte description de leur contribution d’environ 500 mots en anglais.

Le colloque aura lieu à l’Institut historique allemand, du 5 au 7 février 2014. La langue de travail sera l’anglais.